L’organisation chez moi c’est tout un truc. Je suis, contrairement aux personnes qui ne sont pas organisées, atteinte du syndrome inverse à savoir : celui de la personne qui kiffe tout organiser et tout gérer.

Vous voyez, le genre à tout marquer dans son super organiser « Ben Vautier » et à relire les notes et le planning plusieurs fois par jour pour bien visualiser l’ensemble.

Le côté cadré et carré qui me vaut souvent la remarque «  C’est pire que l’armée avec toi »  énerve certains et plait à d’autres, mais pas d’unanimité.

 

Alors ok, je peux comprendre que cela puisse être énervant quand je commence «  T’as dit qu’on devait partir à 13h, il est 13h33 ! » mais je suis désolée, l’heure c’est l’heure, avant l’heure c’est pas l’heure après l’heure c’est plus l’heure. ^^

Et puis c’est pas fini, j’enchaîne « Voilà, maintenant vu qu’on a 3 minutes de retard, ça va avoir des répercussions sur mon planning, ça veut dire que je dois gratter 3 minutes ailleurs pour palier au manquement ça veut dire que j’vais dev… »

Souvent, la personne qui se trouve avec moi ne comprend pas où est le problème alors que pour moi, c’est un très gros problème, c’est un drame, c’est Tchernobyl en série à chaque minute qui s’échappe.

Quand les autres ne voient que 3 minutes de retard, moi je vois un cancer du planning stade 4.

 

Vous voulez un autre exemple ? Récemment ma mère s’est absentée une quinzaine de jours et j’ai du prendre la relève. La mission : S’occuper de son mari et de son fils, de la maison et la remplacer à son travail en plus du mien, ce qui laissait prévoir des journées très longues et bien relou.

 

La veille de son départ j’ai dit «  Maman, faut qu’on parle » je lui ai demandé de s’asseoir et je suis parti chercher mon organiser.

Avant que tu partes, on va faire tout un planning pour que ta routine fusionne avec la mienne, faut donc que tu me donnes tes horaires précis de travail et le temps de trajet entre mon point A et ton point B. Ajoute à cela le temps d’attente du bus 143, il passe toutes les 5 à 7 minutes durant les heures de pointe et de 10 à 15 minutes pour les heures creuses bla bla bla

A la fin, elle m’a regardé et m’a dit « pffff, les filles de maintenant elles savent pas gérer les foyers comme nous, za3ma elle note sur son agenda tout ce qu’elle doit faire. ah ah ah »

 

Alors oui, elle s’est bien marrée au début avec mes plans et mon organisation. Pour elle, ça voulait dire que je ne savais pas ce que je faisais et que j’étais perdue, mais après, quand elle a vu le résultat final sur papier qui mentionnait jusqu’au menu diffèrent que je poserai chaque soir sur la table, elle m’a dit «  C’est super ça ! Fais moi pareil quand je rentre ! Note nous comme ça les menus et les programmes, les horaires ! »

Elle rêve ^^

 

Alors du 3 au 18 Mai je me suis retrouvée avec un programme béton et à aucun moment je ne me suis retrouvée débordée ou en retard dans mes tâches.

Les jours fériés ont aidé, j’ai pu être en mode repos (noté sur l’organiser bien sûr) et aujourd’hui le 19 Mai, ma mère est rentrée et je me retrouve avec ma première page d’organiser vide en 15 jours.

Pour marquer l’événement, je me suis dit que j’appliquerai la page blanche en réel et que je traînerais en pyjama toute la journée à ne rien faire. Cependant, pour ne pas culpabiliser de la perte de temps inutile, je ferai une chronique, votre chronique 🙂

 

Tout ce racontage de vie pour vous dire que quand je suis tombée sur « S’organiser sans se fouler » y avait pas moyen que je passe à côté sans vous le présenter en chronique. On veut des as de l’organisation ici, d’ailleurs je vais même surveiller vos commentaires histoire de voir si vous avez assimilé les conseils du bouquin 😀

 

L’auteur :

Richard Templar est l’auteur de nombreux guides pratiques. Tous ses livres connaissent un succès considérable en Grande-Bretagne. Il est spécialisé dans le développement personnel.

 

Le livre : S’organiser sans se fouler 

 

« S’organiser sans se fouler » est un guide qui propose sous forme de conseils, des méthodes qui faciliteront à tous ceux qui ont du mal à terminer ce qu’ils entreprennent d’aller au bout de leur projet et ça, dans les différents domaines de la vie.

100 conseils clairs et explicites qui la plupart du temps ne s’étalent que sur une ou deux pages ce qui rend la lecture facile et agréable.

 

Sachant que chaque conseil correspond à un chapitre, cette chronique sera un résumé de ce que nous y trouverons. Tous les conseils ne seront pas cités mais nous relèverons les idées principales à retenir .

Quant aux autres conseils, ce sera à vous de les découvrir en vous procurant ce très bon livre 🙂 

 

INTRODUCTION : 

 

Il est question ici de mettre en avant les raisons qui font qu’une personne puisse se retrouver débordée voire complètement incapable de réaliser les tâches qu’elle s’était fixées. 

L’auteur tentera de déculpabiliser ceux et celles qui ont du mal avec l’organisation en expliquant que même ceux qui en apparence ont l’air de s’en sortir quand ils ont une multitude de tâches, ont leur propres techniques pour ne pas être dépassés.

Ils ne sont pas nés avec la fibre de l’organisation, c’est juste qu’ils ont la faculté d’avoir une multitude de corvées sans s’énerver, sans paniquer, tout en gardant une bonne humeur et c’est ce côté là qui aide à mieux gérer le tout.

Il n’y a pas de prédisposition « naturelle » pour l’organisation contrairement à ce que peuvent croire ceux qui ont du mal à s’en sortir. 

La recommandation qui est donnée dès le départ est qu’il est fort probable que nous n’assimilions pas tous les conseils d’un coup (ce qui est tout à fait normal ) mais que le but sera dans un premier temps, de prendre ceux qui nous semblent accessibles, et qu’après avoir réussi à les intégrer à notre vie, se pencher sur ceux qui sont plus difficiles.

 

C’est un travail sur du long terme, il n’est donc pas nécessaire de se mettre la pression pour tout intégrer dès le départ. Au contraire, c’est la dernière chose à faire. 

 

LES CONSEILS

 

Après cette introduction, nous entrons dans le vif du sujet où les 100 conseils nous sont proposés et développés.

 

Au fur est à mesure que j’avançais dans la lecture, une chose me frappait : l’importance de la pensée positive.

L’auteur revient souvent sur ce point là en insistant sur le fait que tout passe par la tête. Nous prendrons d’ailleurs conscience de cela tout au long du livre.

Si nous voulons accomplir de grandes choses, il faut que le mental puisse envoyer les bons signaux, ceux de la réussite. Exit les messages qui vont pousser à l’échec et faites place à la positive attitude.

Voici par exemple une série de conseils allant dans ce sens :

 

N° 7 : Ne vous dites pas que c’est barbant

N°10 : Ne paniquez pas

N°12 : Soyez positif

N°17 : Semez aujourd’hui, récoltez plus tard

N° 53 : Soyez déterminé

N° 59 : Prenez de l’assurance

N° 76 : Ne vous contentez pas de subir

N°100 : Ne baissez pas les bras

 

Autre point important afin de mettre toutes les chances de son côté en matière d’organisation : Gérer son temps.

Il existe un paquet de facteurs qui vont nous pousser à reporter une tâche, à l’abandonner ou la laisser en suspens. Quoiqu’il en soit, choisir une de ces trois options est une perte de temps car à aucun moment nous ne respectons de délai. D’ailleurs est-ce que nous en avions fixé un ?

 

Le second point qui met en danger notre gestion du temps : La distraction.

L’auteur va pour cela nous aider grâce aux conseils :

 

N° 5 : Trouvez du temps

N° 8 : Ne vous laissez pas distraire

N°14 : Repérez les moments opportuns

N° 16 : Fixez vous des limites

N° 19 : Ne gaspillez pas vos temps morts

N° 43 : Donnez de faux délais

N° 47 : Gardez la notion du temps

N° 74 : Dégagez du temps pour respirer

N° 83 : Évitez les retards supérieurs à une semaine

N° 94 : Ne vous faites pas avoir par le téléphone

N° 97 : Ne vous laissez pas distraire

 

L’une des clés de la réussite pour éviter tout débordement : Apprendre à s’organiser…pour être organisé.

Alors dit comme ça, on a l’impression que ça coule de source mais ce simple conseil est d’une très grande importance.

L’auteur en donnant ces conseils va les détailler avec une telle simplicité que nous nous demanderons comment nous n’y avons pas pensé plus tôt.

 

N° 2 : Il faut vouloir être organisé

N° 6 : Élaborer une routine

N° 22 : Faites des listes

N° 30 : Offrez vous un carnet

N° 32 : Rationalisez votre plan de charge

N° 71 : Etablissez des priorités

N° 73 : Organisez votre liste de choses à faire

N° 75 : Planifiez votre vie

N° 77 : Tenez un agenda détaillé

N° 82 : D’abord il faut pousser la brouette et ensuite on peut s’asseoir

N° 86 : Organiser votre espace

 

S’organiser et planifier les choses au quotidien peut et va aussi passer par l’entourage. Les mettre à contribution va s’avérer utile et productif comme on pourra le voir. Richard Templar nous poussera à mettre les autres au travail pour optimiser les résultats et atteindre nos objectifs réussite.

 

Des conseils sur le calme, sur la personnalité à adopter pour faire ressortir le meilleur de nous même ainsi que l’importance d’agir de façon méthodologique pour ne pas répéter sans arrêt les mêmes tâches seront aussi traités pour que l’organisation et la coordination des œuvres deviennent enfin une source de plaisir et tout cela, « sans se fouler »

 

J’ai beaucoup apprécié ce livre et la pertinence des conseils. Il y en a pas mal auxquels nous ne pensons pas toujours bien que très simples qui sont d’une très grande efficacité

 

Un livre à lire et à relire qui ne doit pas quitter notre bibliothèque 🙂

 

———————————————–

Notre avis personnel :

Les – :

  • Je n’en vois pas.

Les ++++ :

  • Le prix.
  • Facile à lire
  • Complet
  • Concis

 

Ce livre vous intéresse, aidez-nous en l’achetant chez Amazon :