Faites-vous partie de ces lecteurs qui ont du mal à terminer un livre après l’avoir commencé ?

Avouez ! il existe bien des livres que l’on commence et dont on reporte la lecture à plus tard (ça peut être des années voire à jamais lol).

Vous faites peut-être partie de ces lecteurs (et pas que dans le domaine de la lecture) qui ont besoin de se mettre la pression pour arriver au bout d’un livre, bonne nouvelle à vous tous, la solution existe désormais, et elle nous vient d’Argentine s’il vous plait.

La maison d’édition Eterna Cadencia a innové en nous sortant El libro que no puede esperar (le livre qui ne peut pas attendre), le principe est simple, une fois que vous aurez enlevé le film plastique qui entoure le livre, vous avez 60 jours pour le lire, faute de quoi il s’autodétruira.

En effet, le livre a été imprimé en utilisant une encre spéciale qui se volatilise au contact de l’air, plus d’excuse maintenant, la  pression est bien là pour finir sa lecture ;). Le livre a tellement cartonné en Argentine que d’autres maisons d’édition un peu partout dans le monde commencent à s’y intéresser.

Mais je vois d’ici le schéma, les amateurs de procrastination seront tous occupés à le lire le 59ème jour 😉

Personnellement je trouve le concept pas génial (même s’il résout en partie le manque de motivation à terminer la lecture d’un livre), car un livre, on aime bien le garder,  le relire même une seconde fois, le prêter à des amis etc.

Et vous, vous en pensez-quoi ?