C’est vraiment le genre de livres qui peut vous faire changer de vie à 180°. Un peu comme l’Alchimiste de Paulo Coelho 😉

Il y a des livres intéressants à lire, et puis il y a des livres comme celui que je vous présente aujourd’hui.

Avez-vous le sentiment de n’avoir jamais trouvé votre place à l’école, d’avoir raté votre vocation ? 

Pensez-vous qu’il soit trop tard pour faire ce que vous aimez vraiment ? 

Souhaitez-vous aider vos enfants à trouver leur voie, à découvrir ce qui les rendra heureux ? 

Ce livre est fait pour vous.

Il y a des gens intelligents et d’autres un peu moins et d’autres carrément pas, n’est-ce pas ?

Et si on définissait ce qu’est l’intelligence ?

Qu’on le veuille ou non, nous sommes nés et avons grandi dans une société qui a imposé SA définition de l’intelligence, il n’y a qu’à jeter un œil sur les différents « tests » d’intelligence pour s’en rendre compte. L’intelligence, selon la société, repose sur les aptitudes logico-mathématiques et linguistiques. Nos enseignants, nos parents et même nous mêmes, croyons en CETTE intelligence.

Le professeur d’arts plastiques lui même sait qu’il ne fait pas le poids devant son collègue des mathématiques. Nos parents n’en avaient rien à faire de nos notes en histoire/géo, ce qu’ils regardaient c’étaient les maths et le Français, puis nous mêmes, on a fini par y croire.

On a fini par croire que si les maths n’étaient pas vraiment notre truc (notre élément 😉 ) et bien qu’on n’était pas si intelligents que ça, voire qu’on était clairement bêtes et stupides.

Selon cette logique, je vous laisse alors imaginer les millions, voire les milliards de stupides qu’il y a sur terre 🙂

Depuis peu, on a commencé à parler d’intelligence sociale et d’intelligence émotionnelle, signe que l’on commence à se rendre compte du ridicule qui consiste à réduire l’intelligence à ses aspects mathématiques et linguistiques.

Le livre que je vous présente aujourd’hui part de ce postulat. Chacun d’entre nous possède au moins UN ÉLÉMENT dans lequel il peut exceller et être épanoui.

Ce livre est un énorme livre de témoignages de personnes, très souvent rejetées par le système scolaire, sorties des bancs du lycée, voire du collège sans aucune qualification sans aucune reconnaissance, mais PARCE QU’ELLES ONT TROUVÉ LEUR ÉLÉMENT et l’ont exploité sont devenues des leaders mondiaux dans leurs domaines.

Un livre extrêmement motivant, qui remet les idées en place, et qui soulagent les millions d’êtres humains que le système scolaire a voulu formater en les obligeant à s’exercer dans un élément qui n’était pas le leur.

systeme-scolaire-injuste

Mais ce livre n’est pas seulement un recueil de témoignages rassurants et motivants, c’est aussi un guide pour trouver SON élément.

Un livre à lire ABSOLUMENT, il y a des livres que je trouve super intéressants que je vous invite à lire et puis il y a les livres, comme celui-ci, qui, si j’avais la possibilité de vous obliger à lire je l’aurais fait 😀

L’auteur : Ken Robinson

Kenneth Robinson est un expert mondial sur les questions de créativité et d’innovation dans le domaine de l’éducation. La vidéo de son intervention (Comment l’école tue la créativité des enfants) lors des fameuses conférences TED est la plus visionnée de l’histoire de la fondation. Son livre L’élément que nous présentons aussi est un best-seller mondial.

Le livre : L’élément, quand trouver sa voie peut tout changer !

 

element-ken-robinsonKen Robinson poursuit l’idée suivante :

Personne ne sait exactement à quoi ressemblera le monde dans 20/30 ans, pourtant, le système éducatif est supposé préparer nos enfants à vivre les changements sociétaux de demain.

Or, le système éducatif actuel ne fait que transmettre les mêmes choses, bien souvent de la même  manière à un public très fortement hétérogène. Ceci peut coller et marche pour UN TYPE de public, mais l’énorme majorité des gens ne s’épanouissent pas dans le système scolaire tel qu’il est actuellement.

Que pouvons nous proposer à ces millions de gens à qui, l’école, ça ne parle pas ?

Sont-ils « moins intelligents » que ceux qui réussissent à l’école ? Selon quels critères ?

L’idée principale du livre est que les intelligences sont multiples, ne pas être bon dans un domaine n’exclut absolument pas que l’on soit LE MEILLEUR dans un autre.

Au lieu donc de poser une sorte d’hiérarchie des intelligences, il serait plus « intelligent lol » de partir des spécificités de chacun, de son Élément, c’est cet Élément qui fera la différence et qui préparera l’avenir de chacun d’entre nous.

Chapitre 1 : L’Élément

Ici l’auteur nous définit le concept de l’Élément, à travers des histoires biographiques de grandes personnalités, issues de divers domaines, il en extrait un point commun : Si ces personnes ont excellé et brillé dans leurs domaines respectifs, ce n’est pas parce qu’elles avaient de bonnes notes à l’école ni même qu’elles avaient de la chance (comme pourraient le supposer beaucoup de personnes) mais bien parce qu’elles avaient trouvé LEUR ÉLÉMENT.

L’idée principale ici est : NE PAS FAIRE RENTRER TOUT LE MONDE DANS LE MÊME MOULE

Dans un monde où tout va vite, où les choses changent très rapidement, il est important « d’équiper » nos enfants de ce qui leur permettra de réussir demain. Celui qui vit dans, avec et grâce à son Élément réussira, les autres ne feront que subir le monde de demain.

Chapitre super important, il pose les bases du concept de l’Élément.

l-element-ken-robinson

Schéma explicatif de l’Élément de Ken Robinson

Chapitre 2 : Pensez différemment

Le cœur même du concept d’Élément, il n’y a pas UNE intelligence mais DES intelligences.

Vous pouvez sortir de Polytechnique, de HEC et avoir fait l’ENA et mourir par empoisonnement, en moins de 5 minutes, en forêt tropicale. Les aborigènes, qui ne savent ni lire ni écrire, y vivent depuis des siècles. Lequel d’entre vous est le plus intelligent ?

Alors non seulement il y a plusieurs formes d’intelligences, mais une même intelligence peut être différente en fonction du contexte dans lequel elle s’exprime.

Dans l’exemple ci-dessus, on ne dirait pas comme ça, mais ce qui permet aux aborigènes de vivre dans un milieu dangereux (plantes mortelles, morsures, empoisonnement …) est le fait d’anticiper, de déduire, de lier des causes à des effets (s’il y a les traces là au sol, c’est que tel animal ne doit pas être loin et donc avec le type de végétaux là à cette période de l’année on doit faire demi-tour là maintenant tout de suite). Cette aptitude à observer, à émettre des hypothèses et à en déduire des conclusions n’est pas autre chose qu’une aptitude logico-mathématique 🙂 (pourtant pas apprise à l’école 😉 )

J’ai super aimé ce chapitre, il dédramatise « l’échec scolaire » basé quasi exclusivement sur l’intelligence mathématique et langagière (et encore, dans un contexte bien particulier, être mathématicien ne nous fera pas survivre en Amazonie pour autant).

Du coup, chers amis qui me lisez, si vous faites partie des millions et des millions de gens « pas matheux » et/ou « pas forts en langues », RASSUREZ-VOUS, on ne vous a pas jugé selon les bons critères, vous avez une forme d’intelligence qui « ne colle pas aux standards » 🙂

Chapitre 3 : Au delà de l’imagination

Il s’agit ici d’un des aspects les plus importants que l’on doit développer et laisser s’exprimer chez nos enfants : LA CRÉATIVITÉ.

Au lieu de vous en parler ici, je vous laisse avec la vidéo de la conférence TED qui a fait le succès de Ken Robinson : En quoi l’école tue la créativité !

Chapitre 4 : Dans la zone

Ce que l’auteur entend par « la zone » c’est cette espèce d’environnement (pas forcément physique), qui, lorsque vous vous y trouvez, vous sentez que vous êtes dans votre Élément.

La zone peut être un endroit, un groupe de personnes, un type d’activités …. c’est votre Zone, lorsque vous y êtes vous êtes productifs, vous ne comptez plus les heures, vous surmontez facilement les obstacles, vous êtes animés par une folle envie de toujours en faire davantage, d’explorer de nouvelles expériences …

Ce n’est pas directement dans le livre mais laissez moi vous poser la question suivante : Lorsque vous étiez à l’école (ou même maintenant pour ceux qui y sont encore lol) :

Étiez-vous dans votre ZONE ?

NO COMMENT 🙂

J’ai beaucoup apprécié cette phrase de l’auteur, lorsqu’il parle de la Zone, il dit :

Ce point est fondamental. Etre dans votre Élément, et en particulier dans la zone, ne vous prend pas votre énergie, mais vous en donne.

Je confirme à 100% cette idée, sans parler de mes activités dans « la vraie vie », si vous suivez un minimum mes activités sur le web (5/6 activités de blogging et e-learning) vous avez déjà pu remarquer ma boulimie du travail, bien souvent les gens me demandent : COMMENT TU FAIS pour gérer tout ça ?

Jusqu’à il y a pas très longtemps je ne savais pas quoi leur répondre, ce n’est pas vraiment un effort pour moi de faire tout ce que je fais, aujourd’hui je peux répondre : COMMENT JE FAIS ? Je suis dans ma ZONE 😉

Chapitre 5 : Trouvez votre tribu !

Comme l’on peut s’en douter à la lecture du titre de ce chapitre, il s’agit ici d’un des points les plus favorables à l’expression de notre Élément : vivre son Élément en interaction avec autrui. Ce sera votre tribu.

Les membres d’une tribu peuvent être des collègues ou des concurrents. Ils peuvent partager la même vision ou en avoir de très différentes. Ils peuvent appartenir à la même classe d’âge ou non. Mais ils sont reliés par un même engagement envers ce pour quoi ils se sentent prédestinés. L’appartenance à une tribu peut être extrêmement libératrice, notamment pour ceux qui suivaient jusque-là seuls leur passion.

La tribu nous apporte 2 choses positives :

  • Cela nous réconforte dans nos choix, nous ne sommes pas seuls, nous ne sommes pas « anormaux » comme a tendance à nous le faire croire la société et son système scolaire.
  • Elle nous procure de l’inspiration, de la motivation à toujours vouloir nous améliorer.

Aujourd’hui, trouver sa tribu et s’y rattacher est devenu beaucoup plus simple grâce à internet, la tribu peut rassembler des personnes séparées par des milliers de kilomètres, des gens passionnés par les mêmes choses que vous il y en a partout dans le monde, ce qui renforce davantage votre appartenance à ladite tribu. Dites vous que vous n’êtes jamais seuls.

Chapitre 6 : Que vont-ils penser ?

Les obstacles qui nous empêchent de vivre notre Élément sont de 3 types : personnel, social et culturel.

Ici, vous l’aurez compris, il s’agira de parler des pressions sociales exercées sur nous pour « ne pas vivre notre Élément ».

Les premiers à représenter un obstacle dans nos choix de vie sont nos proches, nos parents, nos frères et sœurs, nos amis …

C’est pour ton bien qu’on te dit ça

Cette phrase vous dit quelque chose ? 🙂

Les parents de Paulo Coelho ont fini par l’interner à plusieurs reprises dans des établissements psychiatriques. Pourquoi ? Parce qu’étant jeune, il leur avait dit qu’il voulait devenir écrivain. C’est parce qu’ils l’aimaient qu’ils avaient agi de la sorte.

Si ça peut vous aider à relativiser, dites-vous que vos proches et vos parents n’ont pas été jusqu’à vous interner lol, et qu’avoir été interné n’a pas empêché le jeune Paulo d’être le monstre de la littérature que l’on connaît.

Nous ne choisissons pas notre famille mais nous choisissons nos amis. Les 2 exercent de fortes pressions sur nous, à défaut de pouvoir facilement se défaire de la pression familiale, on peut largement éviter la pression de nos amis en choisissant notre cercle amical en fonction de notre Élément (d’où l’intérêt de se rattacher à une tribu comme vu précédemment).

Chapitre 7 : Vous estimez-vous chanceux ?

Pour trouver son Élément, et donc le vivre pleinement, il important d’avoir une passion et un talent, mais cela ne suffit pas. C’est aussi une question de tempérament et d’attitude personnelle.

Vous êtes le genre à passer votre temps à pleurer votre sort ? à « ruminer vos échecs » et à justifier votre situation par de la malchance ?

Ou plutôt le genre de personnes qui rebondissent après un échec ou suite à une situation difficile ?

Cette partie est très importante, car c’est elle qui vous propulsera ou qui, au contraire, vous ralentira voire vous freinera.

Dans ce chapitre, l’auteur nous cite des exemples de personnes passées par des situations extrêmement « démotivantes pour monsieur tout le monde » mais parce qu’elles ont su en tirer profit se transformèrent en de magnifiques opportunités.

Chapitre 8 : A l’aide !

Une idée super importante que l’auteur développe ici est l’importance des « bonnes rencontres », la nécessité d’avoir des mentors qui vous inspirent par leurs vécus, par leurs conseils, par leur clairvoyance …

C’est d’ailleurs l’un des intérêts de ce livre, comme il est rempli de témoignages et de vécus de grandes personnalités, on en ressort motivés à bloc avec beaucoup d’ambitions, une nouvelle façon de voir le monde …, on peut même parler « d’une super bonne rencontre » en parlant de la lecture du présent livre 🙂

Chapitre 9 : Est-il trop tard ?

La réponse est d’une évidence, c’est bien entendu : ABSOLUMENT PAS.

Si cela a toujours été le cas et que bien des personnes ont trouvé leur voie, donc leur Élément à des âges bien avancés, ça l’est encore plus de nos jours étant donné les grandes difficultés que l’on a à conserver son emploi.

Les reconversions professionnelles sont largement répandues de nos jours, ô combien de personnes retraitées carrément j’ai pu croiser à l’université qui reviennent sur les bancs de la fac pour faire ENFIN ce qu’ils ont toujours rêvé de faire !!!

S’il nous fallait des preuves qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire, l’auteur nous livre pas mal de témoignages de personnes ayant démarré une nouvelle carrière bien tardivement et qui sont devenues parmi les meilleurs dans leurs domaines respectifs.

Chapitre 10 : Pour le plaisir ou pour l’argent ?

Dans l’idéal : les 2.

Mais cela n’est nullement une condition. Dans bien des cas, nous n’avons pas la possibilité de tout arrêter pour nous consacrer à temps plein à notre « Élément ».

Cela peut être le cas d’un « Élément » qui ne permettrait pas d’en vivre, un « Élément » qui nécessite une mobilité géographique que l’on ne peut pas se permettre, un « Élément » qui implique certaines contraintes que l’on ne peut pas honorer …

Et bien, ce n’est pas grave, si l’on ne peut pas vivre son « Élément » à temps plein, on pourra le vivre dès que l’on en a la possibilité.

A ce propos, l’auteur nous cite l’exemple de Bill, un vendeur de voitures, qui passe son temps libre et dépense des milliers de dollars pour sa passion : la photo. Pas n’importe laquelle, la photo dans le domaine du surf. Il est tellement bon dans ce qu’il fait que les magazines spécialisés de surf regorgent de ses photos. A la question : pourquoi tu n’en fais pas ton métier, il répond : « ça ne gagne pas assez » 🙂

Chapitre 11 : La course à l’excellence

L’excellence n’est pas l’excellence à l’école. Le livre regorge d’exemples de grandes personnalités n’ayant pas été très bonnes à l’école, certaines en ont carrément été exclues.

Parfois, quitter l’école est ce qui peut arriver de mieux à un grand esprit.

Des exemples j’en ai un paquet, de parents qui ont cru en la passion de leurs enfants, ces enfants sont devenus des leaders dans leurs domaines. Une fois je lisais la biographie de Claude Lelouch (on peut dire l’un des plus grands réalisateurs français), et bien vous savez quoi ? l’année où il a raté son bac, son père lui a offert une caméra (car il savait que son fils était passionné de vidéo, c’était son Élément), la suite vous la connaissez.

Beaucoup de parents auraient accueilli l’échec scolaire de leurs enfants à coup de reproches, lorsque ce n’est pas à coup de dénigrement et de rabaissement.

L’excellence est cette quête d’exceller dans ce que l’on fait, pas l’excellence du bulletin scolaire.

C’est un chapitre qui appelle à la réforme du système scolaire, à l’intégration de la créativité dans le coeur des apprentissages et  à enseigner en accord avec « L’Élément ».

A ce titre, je partage avec vous, l’autre vidéo à succès de Ken Robinson sur le paradigme de l’éducation :

—————————–

Notre avis personnel :

Les – :

  • Franchement je n’en vois pas, mais si je devais relever un aspect « négatif » du livre je dirais que certaines notions ont tendance à se répéter par moments.

Les +++++ : 

  • Le prix, pour un livre qui vous change votre vie, ce n’est pas cher du tout.
  • Très facile à lire, que l’on soit « scolaire » ou pas, tout le monde s’y retrouve
  • Très bien traduit
  • Les chapitres sont à la fois indépendants (car ils traitent de notions pouvant être abordées isolément) et dépendants (car ils construisent la compréhension globale de l’Élément.
  • Un livre à lire, à relire et à offrir à tous les frustrés du système scolaire, à tous ceux que l’école a fait passer pour des « ratés » alors qu’ils avaient simplement une autre forme d’intelligence non reconnue par le système scolaire

Vous avez apprécié cette chronique ?

Aidez-nous en achetant ce livre ICI chez Amazon :

element-ken-robinson