Qui n’a jamais eu un proche, un ami, un voisin ou un collègue souffrir d’un cancer ? Voire en mourir !

Très peu de personnes je pense.

Nous sommes beaucoup à voir cette maladie ‘installer dans notre entourage, chez des hommes, des femmes, des personnes âgées, d’autres très jeunes, des cadres, des ouvriers, des sportifs, ….

Des mots du vocabulaire médical comme « chimio », « tumeur », leucémie, … font désormais partie du langage commun, c’est dire à quel point le cancer est une réalité quotidienne pour des millions de gens.

En France, par ex, (plus de 300 000) nouveaux cas de cancer sont détectés tous les ans. Le cancer est responsable, chaque année, de (plus de 140 000) décès. (Source : La ligue contre le cancer)

Alors comprendre ce qu’est le cancer, comment s’installe-t-il et comment le prévenir restent les meilleures choses que tout un chacun peut faire là maintenant tout de suite, la recherche médicale, elle, a encore du temps devant elle pour venir à bout de cette maladie.

Le livre que je vous présente aujourd’hui s’inscrit dans cette démarche de « vulgarisation » pour le grand public que nous sommes, savoir de quoi parle-t-on lorsque l’on évoque le cancer est étape très importante, et puis, surtout, savoir le prévenir au quotidien est vraiment le maître-mot de cet ouvrage.

L’auteur : Le Pr David Khayat

Il est chef de service de cancérologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et professeur à l’université Pierre-et-Marie-Curie. Il a déjà publié les grands livres à succès : Les Chemins de l’espoir, Le Vrai Régime anticancer, Les Recettes gourmandes du vrai régime anticancer et De Larmes et de sang.

Il nous livre dans le présent ouvrage le fruit de sa longue expérience (plus de 35 ans) de cancérologue pour faire de tout un chacun d’entre nous, un contributeur actif dans la prévention du cancer.

Le livre : Prévenir le cancer, ça dépend aussi de vous

prevention-cancerPartie 1 : Qu’est ce que le cancer ?

Le titre de cette partie est évocateur, l’auteur y traite de la partie « médicale », « scientifique », « biologique » du cancer. Qu’est ce que c’est au juste ? Que se passe-t-il dans un corps humain atteint de cancer ? Quels sont les mécanismes biologiques qui entrent en jeu dans le développement du cancer, comment notre réagit à l’apparition de cellules cancéreuses ? sont autant de questions que cette partie a pour vocation d’y répondre.

2 chapitres la composent :

Chapitre 1 : Plusieurs facteurs, plusieurs causes

Ici nous comprenons la grande complexité de la lutte contre le cancer, un même cancer (celui de la prostate, du sein, ou du colon par ex) peut avoir des causes totalement différentes d’une personne à une autre, les cellules cancéreuses ne s’étant pas développées pour les mêmes raisons, les corps de tous les malades n’y ayant pas régi de la même manière, ces derniers n’ayant pas les mêmes antécédents génétiques ni les mêmes habitudes de vie, l’auteur défend l’idée que l’on ne peut pas parler d’un cancer mais de cancers au pluriel pour une même pathologie.

Chapitre 2 : La biologie du cancer

C’est la partie « cours de bio lol », mais ô combien vulgarisée, croyez moi, si j’ai réussi à la comprendre et même la retenir au point de pouvoir l’expliquer, moi qui ne suis pas du tout branché biologie, alors tout le monde peut la comprendre 🙂

L’auteur a su trouver les mots, les paraboles et les exemples pour nous rapprocher de façon très simple la complexité du fonctionnement de la cellule, du système immunitaire et des attaques cancéreuses.

Partie 2 : Tous mes conseils anticancer

Chapitre 3 : Comment évalue-t-on le risque de cancer ?

C’est un petit passage (6 pages) qui explique le fonctionnement des études sur le cancer. Lorsque vous entendez, par exemple, que tel produit ou tel comportement augmente ou diminue de 30% le risque de cancer, cela veut dire quoi exactement ? Et comment en sommes-nous arrivés à ces chiffres et comment les a-t-on obtenus ? Vous saurez tout cela dans ce chapitre 🙂

Chapitre 4 : Attention danger

Comme les recherche sur le cancer évolue très vite d’année en année, il y a certaines choses (aliments, produits ou comportements) qui avaient montré, à une date donnée, leur efficacité clinique et expérimentale dans la luttre contre le cancer, et qui sont aujourd’hui remises en causes par les nouveaux résultats (et le recul clinique également). Dans ce chapitre l’auteur revient sur 4 substances qui avaient été largement médiatisées il y a quelques années (qui étaient mêmes prescrites, l’auteur reconnaît lui même en avoir prescrit à ses patients à ce moment) mais qui s’avèrent augmenter le risque de cancer (plutôt que de le diminuer). Les 4 substances sont : La vitamine A (bêta-carotène), la vitamine E, la vitamine D et l’Oméga-3.

Chapitre 5 : Le top 7 des bons aliments anticancer

Sont détaillés ici les 7 aliments, que l’auteur qualifie de « Mon top 7 des aliments anticancer » et en quoi ils agissent favorablement dans la prévention, voire, la lutte contre le cancer :

  1. La Grenade
  2. L’Ail
  3. Le Sélénium
  4. Le Curcuma
  5. La Quercétine
  6. Le Thé Vert
  7. Le Brocoli

Chapitre 6 : Nos comportements : bons, mauvais ou à risque ?

Parmi nos comportements les plus quotidiens, certains présentent de grands risques de cancer alors que d’autres le préviennent, quel est le vrai du faux (vu qu’on entend tout et n’importe quoi sur le sujet), l’auteur passe en revue les principaux d’entre eux et les exposent à l’état actuel des connaissances sur le cancer.

Voici certains des comportements qui y sont discutés :

  • L’activité sexuelle
  • Le vin, l’alcool
  • Le café
  • La cigarette électronique (étant donné qu’il n’y a même pas besoin de parler de la cigarette classique, son rôle dans les cancers du poumon, de la gorge et de la bouche n’est plus à démontrer)
  • La chicha
  • Vernis à ongle séchés
  • Les bains de bouche
  • La circoncision
  • Contraception

Chapitre 7 : La pollution joue un rôle

Lorsque l’on entend « pollution » on pense souvent pollution de l’air, du sol et des eaux 🙂

Ici seront abordés principalement l’usage des téléphones portables, l’utilisation des « perturbateurs endocriniens » (de méchantes petites substances présentes dans des tonnes de produits du quotidien, comme le bisphénol A dans les tickets de caisse ou le propylparaben présent dans les gels douche, shampoing …).

Ces « perturbateurs endocriniens » perturbent ( 🙂 ) notre activité hormonale (notamment les hormones sexuelles et donc le fonctionnement de nos organes sexuels) et participent donc au risque des 2 cancers que sont ceux de la prostate et du sein.

Ce chapitre se termine par l’usage du diesel dans nos voitures, son effet cancérigène est définitivement validé scientifiquement, pourtant,  en France en tout cas, les pouvoirs publics continuent à en encourager la production pour des raisons économiques évidentes, les 2 marques nationales que sont Peugeot-Citröen et Renault étant des champions internationaux du diesel.

Partie 3 : Le goût de vivre et l’espoir de guérir

Chapitre 8 : La prophylaxie par le bonheur

L’auteur se livre à nous à travers cette partie, il nous fait part de ses convictions personnelles et tente d’apporter « un peu de joie, de bonheur et d’espoir » dans un sujet rempli de tristesse, de peur et d’angoisse. Il nous propose ainsi sa méthode pour se ressourcer. Mais nul doute, quelque soit la méthode suivie, se sentir bien dans sa tête et sa peau apporte à notre corps de bonnes hormones, qui, d’une manière ou d’une autre, l’aide à tenir face à la maladie, si « les hormones du bonheur » ne guérissent pas toujours, elles permettent néanmoins à la personne malade d’avoir des moments de plaisir au milieu d’une lourde épreuve, et ce n’est pas rien.

———————————————————————————————-

Notre avis personnel :

Les – :

  • Franchement je n’en vois pas, si ce n’est peut-être le prix (environ 18€) qui peut en freiner certains

Les +++++

  • Très facile à lire, je l’ai lu en moins d’un Aller-Retour Metz-Paris en TGV 🙂 (en 2h30 en tout)
  • Très bien vulgarisé pour le grand public
  • Le public spécialisé trouvera une bonne bibliographie des publications sur la recherche médicale
  • Pas mal de conseils pratiques
  • Un cahier pratique de plus de 60 pages (à la fin du chapitre 8) qui reprend l’essentiel (et surtout ce qui est pratique) du livre pour un meilleur accès à ce qui vous intéresse le plus

Ce livre vous intéresse ? Aidez-nous en l’achetant sur Amazon :

prevention-cancer